« Elle est digitale, des métiers pour votre avenir »

MATINALE LDIGITAL AU CAMPUS REGION DU NUMERIQUE fond gris - « Elle est digitale, des métiers pour votre avenir »
Reading Time: 6 minutes

Retour sur la Matinale LDigital du 27 février 2018.

La fondation LDigital est un collectif en Auvergne-Rhône-Alpes qui a pour objectif de  favoriser la place des femmes dans le numérique. La fondation est organisée en 3 commissions complémentaires : communication, éducation, et accompagnement. Et c’est cette dernière qui est à l’origine de l’organisation des matinales LDigital.  Mardi 27 février 2018  eu lieu sur le Campus du Numérique,  la matinale intitulée “ Elle est digitale, des métiers pour votre avenir “. L’événement, qui affichait complet, a abordé les métiers du numérique et les possibilités d’évolutions professionnelles pour toutes.

 Une matinée pour informer les femmes sur les métiers du numérique

Pour les 120 participantes à cette 2ème édition des Matinales LDigital, il était question de se positionner sur le marché du numérique et de se diriger vers ces métiers. Pour des interventions et échanges qualitatifs, l’équipe LDigital avait réuni des acteurs et actrices référent.e.s dans les différents métiers du numérique.

La matinée s’est organisée autour de 3 axes :

  • Présentation de la fondation LDigital et de la cartographie des métiers du numérique par Karine Bontemps, co-fondatrice LDigital.
  • Participation aux ateliers collaboratifs, animés par Florence Saubatte -dirigeantd’Altitud RH.
  • Témoignages de professionnelles avec des parcours inspirants dans le numérique

Karine Bontemps, ingénieure informatique de métier et dirigeante de Diamond Consult, affirme dans son intervention que le jargon utilisé par les employeurs pour nommer les postes est du franglais incompréhensible et qui tend souvent à changer.

“Il faut aller au-delà du titre de l’offre et regarder les compétences qui peuvent coller parfaitement avec ce que nous savons faire.  Passer au numérique ne veut en aucun cas dire travailler seul.e ! Il faut toujours travailler en équipe, gérer des projets et créer une synergie d’équipe »

LdIGITAL - « Elle est digitale, des métiers pour votre avenir »

Des ateliers pour réfléchir ensemble au marché et à ses perspectives

Puis, durant les ateliers collaboratifs de la matinée, les participantes ont pris part à une réflexion collective sur 6 sujets : Emploi Marché, Métiers, Orientation Reconversion, Compétences, Culture d’entreprise et Entrepreneuriat.

Parmi les différentes restitutions, ont été cités les métiers d’avenir : fintech, data, programmation informatique, marketing digital, télécommunication, robotique, cyber sécurité

Quelques exemples de nouveaux métiers :

  • Directeur.rice des données (Chief Data Officer ou CDO)
  • Architecte des données (Data Architect)
  • Ingénieur.e d’études en production, traitement, analyse de données et enquêtes
  • Gestionnaire de données (Data Manager)
  • Chargé.e du traitement des données scientifiques
  • Chargé.e de l’édition de corpus numériques
  • Analyste données (Data Analyst, Data Miner, Data Scientist)

Voici une liste de codes ROME utiles :

  • K1601 : gestion de l’information et de la documentation.
  • E1101 : animation de site multimédia.
  • E1103 : communication.
  • E1104 : conception de contenus multimédias.
  • E1106 : journalisme et information média.
  • G1202 : animation d’activités culturelles ou ludiques.
  • M1805 : études et développement informatique.

Ce site vous permet de découvrir votre potentiel numérique : emploisdavenir.mediation-numerique.fr/.

Conseils et ressources pour approfondir

 “Il faut avant tout démystifier les métiers du numérique”

“ L’autoformation ? ça peut faire la différence, mais il faut voir le domaine.”

Pour avoir un vrai référentiel de métiers qui correspond à la réalité du marché, on peut consulter « Emploi-store » de Pôle emploi ou « la bonne boîte » pour les entreprises qui embauchent sans offre d’emploi. A l’ENSSIB on peut trouver une cartographie des métiers de l’information. Certains sites comme « blog du modérateur » sont aussi intéressants.

Le réseau CarifOref vous permet ainsi de connaître l’étendue des formations dans votre domaine.

 Etude 2018 Capgemini et la French Tech 

 « Elle est Digitale : des métiers pour votre avenir »

Des témoignages de femmes actives ou reconverties dans le numérique

Quatre intervenantes se sont ensuite relayées pour témoigner de leurs parcours passionnants  en numérique :

  • Catherine Cervoni – Marketing d’influence et RP,
  • Berthille Sellier Chargée de recrutement chez Sword Group,
  • Noémie Clemençon – Ingénieure Systèmes et réseaux
  • Nathalie Bouillaud Social Media Manager et formatrice en Community Management.

Elle est digitale : les Prochains rendez-vous à Lyon pour rencontrer le collectif:

Suite de l’article :  Témoignage de Nathalie Bouillaud membre du réseau Etincelles femmes du numérique à Lyon

Suis-je un dinosaure parce que j’ai connu le monde sans internet ?

Elle est digitale   #Générationdéconnectée

témoignage Nathalie Bouillaud - « Elle est digitale, des métiers pour votre avenir »

Nathalie Bouillaud, qui êtes vous et comment êtes-vous arrivée à témoigner pour LDigital ?

Femme de réseau dès le plus jeune âge, je me suis nourrie de l’expérience et des témoignages d’autres femmes. J’ai capitalisé sur mon expérience de 25 ans dans les métiers en gestion administrative, communication, formation et commerce international exercés auprès de dirigeants de start-up, de PME/TPE et de grands groupes internationaux à Paris et à Lyon. Ma curiosité intellectuelle m’a permis de développer mes connaissances des outils informatiques (suite Microsoft), l’utilisation des réseaux sociaux dès l’arrivée de Viaduc.fr, le content marketing avec les blogs, les tendances et le webmarketing.

Depuis 2014, je multiplie mes soft skills avec www.1Picture1Word.com en matière de photographie et de picture marketing. Je suis membre du réseau des femmes du numérique les Etincelles de Social Builder et j’anime depuis février 2017 avec d’autres Etincelles le compte @EtincellesLyon. C’est aussi à ce titre que le collectif LDigital a souhaité que je vienne témoigner de mon parcours.

Quel est votre métier ?

Formatrice aux usages sur les réseaux sociaux, j’aide les entreprises et les salariés à accélérer leur visibilité sur internet. Je suis Social Media Manager je gère l’image et la e-réputation d’une marque, d’une société via les réseaux sociaux. Je travaille sur le référencement, le content marketing, je pratique une veille sectorielle, j’anime et fidélise les communautés, je gère également le reporting.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées en tant que femme lors de votre reconversion dans le numérique ?

De nombreux métiers du numérique sont méconnus et ils touchent désormais tous les secteurs économiques. En 2014, j’ai eu du mal à trouver ma formation et des informations au sujet des métiers du numérique dans lesquels je pouvais me projeter. Après un bilan de compétences, j’ai intégré la première promotion de la Web International School et obtenu en 2015 mon Bachelor Responsable de Communication. Par la suite, j’ai travaillé en tant que Social Media Manager dans le e-commerce. L’e-boutique vendait des produits adaptés pour les femmes touchées par le cancer.

Les femmes ont du talent, une sensibilité et sont créatives : il est primordial qu’elles contribuent aux usages de demain en apportant leurs solutions tout en préservant un équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Ce qui est tout à fait possible dans le secteur du numérique. A présent, la difficulté est de se faire connaître et d’expliquer son métier alors que les entreprises proposent plutôt des stages ou n’ont pas encore bien évalué leurs besoins.

Quels conseils donneriez vous pour exercer dans le secteur du numérique ?

 Mettre les mains dans le “moteur”, oser, découvrir, être curieuse, pratiquer tous les jours, découvrir des métiers passionnants, ne pas avoir peur de se tromper, questionner les talents du secteur numérique, faire l’expérience, développer son sens critique, être tenace, s’approprier les outils, trouver un intérêt, donner du sens, transmettre afin que chacun puisse contribuer à réduire la fracture numérique.

Concrètement, comment peut-on se former ?

 Il y a les écoles spécialisées (WIS, Campus Digital, Ecole 101, Simplon, Wild Code School, Epitech, EPSI…), les Moocs, le e-learning, les tutoriels. J’ai découvert une cartographie bien utile http://cartoformalft.fr/#/ . En revanche, si vous n’avez pas les diplômes, il faudra montrer vos réalisations.

Vous pouvez vous rapprocher des réseaux qui existent ou créer le vôtre, rencontrer des experts dans les domaines qui vous intéressent, aller aux portes ouvertes des écoles, questionner, vous former dans un espace public numérique, aller dans les espaces numériques des bibliothèques ou des associations, suivre des webinars et utiliser votre CPF.

Vous avez aussi la possibilité de participer aux événements, salons, congrès, soirées organisées par Meetup, Eventbrite, Yurplan, la Tour du web, la Cuisine du web, Lyon French Tech, le Tuba, Entreprise du Futur… les associations et espace de coworking.

Quelles perspectives de débouchés dans les métiers du numérique ?

Les débouchés sont colossaux et nous avons une autoroute de métiers à notre portée, des métiers riches, des fonctions à créer  et des métiers bien payés (50 % des métiers de demain vont disparaître et 85 % sont à inventer).

A noter des déficits de femmes encore plus importants dans les secteurs à conquérir comme la Fintech, l’Assurtech et Legaltech. Imaginez dans les domaines suivants : intelligence artificielle, robotique, cyber sécurité, crypto monnaies, réalité mixte, e-game…

L’avenir appartient désormais à ceux et celles qui réussiront à être plus rapides que l’imagination des gens, plonger dans ce monde virtuel et en faire partie devient un enjeu sociétal.

Et maintenant, avez vous une idée du travail que vous envisageriez demain ?

Sources

  • https://ldigital.org/
  • Etude Social Builder :  http://socialbuilder.org/resultats-de-lenquete/
  • https://www.fafiec.fr/l-observatoire-opiiec/etudes-sectorielles/metiers-du-numerique.html

Cet article a été co-rédigé par trois Etincelles du programme Social Builder : Nathalie, Sinda et Gabriella. Pour les découvrir :

  • Nathalie Bouillaud  – retrouvez son article sur l’identité numérique
  • Sinda Abbes
  • Gabriella Rakotonindriana

@EtincellesLyon

#forceducollectif    #EgalitéFH    #FEMNUM

Retrouvez en images les photos de la Matinale

Elle est digitale

Elle est digitale

Anne-Claire Girard

Bloggueuse pro – Consultante en Stratégie Marketing Digital

 

Anne-Claire Girard

Bloggueuse pro - Consultante en Stratégie Marketing Digital