Communiquer via une newsletter

communiquer avec une newsletter
Reading Time: 3 minutes

Faire ou ne pas faire de newsletter… ?

Depuis plusieurs années c’est une question très récurrente, car notre boîte mail est saturée de courriels qui ne nous intéressent pas forcément. Est-ce encore pertinent de communiquer avec une newsletter ?

Comme d’habitude je dirais qu’il n’y a pas de règle, tout dépend de votre stratégie. On déteste tous une boîte à lettres remplie de publicité qui ne nous concerne pas, mais au milieu de tout ce tas, on veut bien garder la lettre du magasin de jardinage qui offre 10€ lors de mon prochain achat. Cela tombe bien, le voisin qui devait arroser mes plantes pendant mes vacances n’a pas la main verte… bref, j’irai faire un tour au magasin avec mon bon de 10€ pour donner de la couleur à mon balcon.

Selon la SNCD (Syndicat national de la communication directe) le nombre de mails envoyés en 2017 aurait augmenté de 2,13%.  Malgré cette hausse relative, le nombre d’emails commerciaux reçus par jour et par internaute baisse à 7,06 (-6,37 % par rapport à 2016).

Cette étude est intéressante, car elle met en évidence la stratégie des marketeurs : continuer à faire plus de newsletters, mais mieux ciblées.

 

Le message et la périodicité

Vous l’avez compris, l’important n’est pas la quantité mais la qualité de votre message et l’intérêt qu’il éveille chez l’internaute.

Il est très important d’avoir une stratégie pour l’envoi de vos newsletters. Elle doit faire partie de la stratégie de communication globale et de la stratégie commerciale de votre entreprise (oui, vous l’avez remarqué j’aime bien les stratégies).

Vous devez définir en amont ce que vous allez dire dans votre newsletter. Si on revient au monde off-line : vous avez une feuille blanche, vous allez écrire une lettre à vos clients ou prospects… pour leur dire quoi ? Pensez d’abord au message c’est la base de la communication. Un mail qui n’est pas intéressant pour votre destinataire finira vite dans la corbeille, avec la possibilité de vous indiquer comme SPAM ou que votre client se désabonne de votre liste.

Par exemple, vous décidez de faire une newsletter car vous voulez informer régulièrement vos clients des nouveautés de votre magasin. Vous avez défini votre message principal, ensuite vous devez définir la périodicité. Avez-vous des nouveautés toutes les semaines ? Tous les trimestres ? Une fois par an ?

Le message que vous voulez passer vous aidera à définir une fréquence d’envoi. Il n’y a pas de règle mais ne faites pas un envoi pour ne rien dire, seulement parce que vous avez décidé de faire trois emailings par semaine. Un quotidien pourra envoyer une sélection d’articles tous les matins, certains sites d’e-commerce communiquent sur les remises du jour et un graphiste pourrait partager ses réalisations tous les deux mois. Le contenu doit être réfléchi avec la périodicité des envois de votre (vos) newsletter(s).

 

A qui on va l’envoyer ?

Vous avez décidé de faire une newsletter, vous avez prévu sa périodicité et son contenu. Il faut maintenant penser à qui vous allez l’adresser. Vous devez déjà avoir une idée qui est venue quand vous avez défini votre message, et vous avez sûrement une liste de contacts (qui respecte le RGPD bien sûr).

Précédemment, on parlait de donner le bon message à la bonne personne . Donc, à chaque envoi on doit sélectionner les contacts qui seront vraiment intéressés par le message que vous  voulez transmettre.

Par exemple, imaginons que vous avez un magasin de jardinerie. Vous souhaitez parler des plantes d’automne et faire découvrir votre boutique à une liste de contacts récupérés lors du dernier festival de plantes de l’été.

  • Vous pourrez les inviter à découvrir votre magasin et à bénéficier d’une remise sur les plantes d’automne.
  • Le message que vous allez transmettre ne sera pas le même que celui que vous envoyez à votre client qui vient tous les mois . En effet, il connaît déjà votre magasin, peut être qu’il sera plus pertinent de le faire bénéficier de remises pour à sa fidélité. Il reçoit tous les mois votre newsletter réservé aux clients par exemple.

 

Le ciblage est indispensable pour la réussite de votre campagne. Quand le message est pertinent pour la personne qui le reçoit, le taux d’ouverture et de clic seront toujours positifs. Pensez qualité et pas quantité.

Les outils pour envoyer votre newsletter sont très variés. il est important qu’ils s’adaptent à votre besoin, surtout pensez à une évolution d’email marketing et au  marketing automation. Les plus connus sont MailChimp, Active Trail, SendingBlue, Mailjet, Sarbacane, etc.

 

Même si l’outil est important, le message, la périodicité et la segmentation sont les éléments clés pour la réussite de votre campagne de newsletter.

Nancy Ochoa

Nancy Ochoa est fondatrice et dirigeante NCO Communication.

 

Nancy Ochoa

Nancy Ochoa est fondatrice et dirigeante NCO Communication.