Marion Bossaton et Marion Félix : portrait croisé

Marion Bossaton & Marion Félix

Marion Bossaton et Marion Félix:  2 jeunes femmes talentueuses de l’IT à Lyon.

On s’est vues toutes les trois au banquet de la cuisine du web en avril 2018 , et l’idée nous est venue de faire un article ensemble. Dans la mouvance du manque de femmes dans le numérique, c’était l’occasion de prendre la parole simplement. Marion Bossaton et Marion Félix sont deux femmes de réseaux à Lyon. Pas de chiffres ni de statistiques, juste des mots pour parler de leur vie pro : parcours, réussites, freins et engagements.

Alors, qui êtes-vous les Marions ?

Marion Bossaton  Marion Félix
Marion Bossaton Marion Félix
Je suis Chef de projet digital chez Askin, une agence web à Lyon. C’est un titre un peu vague au final pour décrire mon profil couteau suisse… Je fais aussi bien du webmarketing et notamment du SEO, que de la gestion de projet ou du webdesign. Passionnée par la Tech, les startups et l’innovation, si je devais définir le métier que je fais aujourd’hui je dirais : Entrepreneure du digital. Je suis CEO et co-fondatrice de Twenty Flips une application mobile de rencontre. Je suis aussi Freelance en développement Web et Mobile et consultante en stratégie digitale.

Quel est votre parcours d’études ?

Marion Bossaton : J’ai fait un BTS Communication puis je suis tombée dans le web lors d’un stage. C’est ce qui m’a amenée à faire une licence en Marketing Digital à l’IUT de Lyon 3 et j’ai poursuivi sur un Master en management à l’IDRAC pour devenir Chef de projet.

Marion Félix: Fascinée par l’informatique depuis mon plus jeune âge, j’ai obtenu un DUT Informatique à la suite de mon bac scientifique. J’ai ensuite poursuivi mon cursus vers un diplôme d’ingénieure en informatique et Gestion à l’école polytechnique universitaire de Montpellier.

Quels sont vos projets professionnels actuels et futurs ?

Marion Bossaton : J’ai la chance de faire le métier que je voulais faire et j’ai même commencé à donner des cours alors pour l’instant je profite et je m’enrichie de cette expérience. Et puis un jour, j’aurai peut être la bonne idée qui me permettra de démarrer une aventure entrepreneuriale, comme Marion !

Marion Félix : En parallèle de mon activité de consultante Tech (développeuse iOS et Web) pour diverses startups et PME, je continue Twenty Flips, et je suis impliquée dans d’autres projets entrepreneuriaux… Affaire à suivre !

Avez-vous rencontré des freins dans vos parcours ?

Marion Bossaton : Quand j’étais au lycée, j’ai fais un bac S pour ne me fermer aucune porte. Je crois que je savais déjà que mon métier était là quelque part, en train de se créer, comme de nombreux métiers du numérique. Mais j’ai mis du temps à trouver ma voie : j’ai fait une prépa en dessin, une fac de sport, de la communication globale avant de tomber dans le web… On ne peut pas dire que j’ai été véritablement freinée mais le numérique et moi, on a mis du temps à se rencontrer !

Marion Félix : Issue d’une formation technique, je suis à l’aise avec le développement et l’aspect technique d’un projet. Avec Twenty Flips, nos principaux freins ont été sur l’aspect acquisition et accès au marché. L’univers du dating est ultra concurrentiel et le principal challenge est de trouver des méthodes peu coûteuses (souvent non conventionnelles) afin d’exister face à une concurrence rude. Ces freins ont été pour moi l’occasion de me former au webmarketing, growth hacking et SEO: Sujets, qui me passionnent aujourd’hui et ou je continue à me former quotidiennement. La création de cette application, et le fait d’être confronté à un marché compliqué est une formation terrain des plus enrichissante.

Comme je dis souvent : A vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

Quels sont les succès qui vous ont fait plaisir ?

Marion Bossaton : Cette année j’ai recruté un jeune Padawan qui intégrait la même licence que j’avais faite. Devenir tutrice c’était déjà super chouette, mais après la réunion tuteurs, on m’a proposé de participer au comité de perfectionnement de la licence et d’être jury pour le recrutement de la nouvelle promotion. J’ai été enchantée par une telle marque de confiance et surtout j’ai vraiment pris plaisir à donner leur chance à des jeunes d’intégrer une très bonne formation dans le numérique. Pouvoir s’investir dans ce type de projet, c’est pour moi un grand honneur et je suis ravie qu’on m’ait sollicitée.

Marion Félix : Ma principale réussite est le développement de l’application Twenty Flips et le fait de m’être lancée à 100% dans ce projet entrepreneurial. En plus de mon rôle de CEO, J’ai pris en charge la création de l’application iOS de A à Z en autonomie et je me suis formée à plein de nouveaux domaines (webmarketing, SEO, growth hacking…) qui me permettent aujourd’hui d’être polyvalente et de pouvoir accompagner d’autres entreprises sur des problématiques diverses.

Quels conseils aimeriez vous donner aux femmes, de tout âge, qui réfléchissent aux métiers du numérique ?

Marion Bossaton : Il y a beaucoup de métiers qui se créent dans le numérique, et de plus en plus techniques. On compte aussi bien sur les femmes que sur les hommes pour pourvoir ces nouveaux postes. Dans mon agence, je travaille avec 6 développeurs mais aussi avec 4 développeuses. La passion du web n’a pas de sexe !

Marion Félix : Foncez ! Les métiers du numérique sont un vivier d’opportunité énorme, ils permettent de pouvoir imaginer le futur et nous donne la liberté de pouvoir mettre en application nos idées. Pour moi être développeuse est une chance fantastique et un réel tremplin.

D’après votre expérience, de quoi auriez-vous eu besoin ?

Marion Bossaton : D’une meilleure évangélisation de nos métiers. J’aurais sans doute une carrière plus avancée si j’avais étudié le marketing digital plus tôt. Et surtout, on aurait moins de mal à expliquer ce qu’on fait à nos grands-parents, voire même nos parents !

Marion Félix : De 24h de plus dans une journée ! Pour apprendre encore et toujours de nouvelles choses et rencontrer encore et encore plus d’entrepreneur•es qui m’aident chaque jour à grandir et qui m’inspirent.

L’écosystème Lyonnais est particulièrement riche en réseaux, quels sont les vôtres ?

Marion Bossaton : Le “réseau” je suis tombée dedans quand j’étais petite, un peu comme Obélix ! Ma mère était présidente de mon club de gym et investie dans le comité régional. Je dois tenir ça d’elle j’imagine.

J’ai découvert la Cuisine du web en 2013, un an après sa création. J’ai été bénévole à BlendWebMix depuis la toute première édition et ça fait 3 ans que je suis responsable des bénévoles à mon tour. Avec la Cuisine du Web, j’ai aussi porté des projets comme le Marché du Numérique en 2017. Projet qui a permis d’évangéliser nos métiers et grâce auquel on a pu se rencontrer d’ailleurs 🙂

marion bossaton marche numerique 300x225 - Marion Bossaton et Marion Félix : portrait croisémarion bossaton blendwebmix 300x300 - Marion Bossaton et Marion Félix : portrait croisé

Fun à BlendWebMix 2016

 

 

 

 

En action au marché du numérique 2017 pendant mon talk sur le métier de      Référenceur.se SEO

Je suis également co-organisatrice des Rencards du web à Lyon, investie dans le comité de perfectionnement de la licence marketing digital de l’IUT de Lyon 3 et je vais assez souvent dans des meetups comme les Afterworks des pros du web, les Apéros SEO, etc.

Alors oui, on peut dire que j’ai du “réseau”, mais en vrai je déteste ce mot… De  nombreuses rencontres professionnelles sont devenues de véritables amis (si si on s’offre des cadeaux d’anniversaire et tout !).

Marion Félix : Le réseau est primordial pour moi, et tellement enrichissant ! Montpelliéraine d’origine, je suis arrivée à Lyon il ya 4 ans. Rejoindre des réseaux à été pour moi une opportunité de rencontrer du monde. En tant que rare femme développeuse j’ai été relativement bien accueillie dans beaucoup de réseaux. Et j’en profite pour remercier l’écosystème Lyonnais pour son accueil. A mon arrivé, j’ai co-organisé le JUG Lyon (conférences techniques mensuelles pour la communauté JAVA) pendant 2 ans.

Je fais partie de l’association Duchess France qui me tient particulièrement à cœur. J’essaie de représenter l’association sur Lyon, via divers actions (ateliers, événements, marrainage…) et prise de parole lors des conférences (BlendWebMix, Mix-It, Digital Summr…) pour promouvoir et valoriser les femmes ayant des profils techniques. L’association est d’ailleurs soutenue par la fondation Ldigital qui accompagne et sensibilise les femmes sur les métiers et leurs débouchés dans la filière du numérique en Auvergne-Rhône-Alpes).  Je participe souvent à des meetups comme entre autre ceux de CocoaHeads, Growth Hacking, la cuisine du web et bien sur les Duchess !

Table ronde, pour we love startup

marion felix 5 300x168 - Marion Bossaton et Marion Félix : portrait croisé

marion felix 3 300x169 - Marion Bossaton et Marion Félix : portrait croisé

 

 

 

 

Exposition : quelques femmes du numérique

 

 Des projets qui vous tiennent à cœur ?

Marion Bossaton : Je crois que le projet qui me tient le plus à cœur c’est de transmettre. J’ai commencé à entraîner en gymnastique à 16 ans et aujourd’hui, je transmets ma passion du numérique. J’aime donner des cours, parler de mon métier dans un forum de l’emploi, tout faire pour que mes bénévoles à BlendWebMix vivent une super expérience enrichissante, tout comme ça l’a été pour moi.

Marion Félix : Valoriser et promouvoir la communauté technique et donner envie aux personnes de s’intéresser au numérique afin de créer de nouvelles vocations. J’adore transmettre ma passion et mon métier lors des conférences et tables rondes. Il m’arrive d’intervenir dans les lycées et collèges. Je donne aussi des cours d’initiation au code dans une école de marketing.

Qu’aimeriez-vous ajouter ?

Marion Bossaton : Déjà j’aimerais te remercier Anne-Claire pour avoir eu l’idée de ce portrait croisé.

Et s’il y a une dernière chose que je pourrais ajouter, c’est cette citation de Confucius qui est tellement vraie pour celles et ceux qui se passionneront par les métiers du numérique :

 “Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.”

Marion Félix :Croyez toujours en vous et en vos rêves. Ne vous laissez pas influencer par les personnes qui vous disent que ce “n’est pas pour vous” ou “c’est trop dur tu y arriveras jamais”. N’ayez jamais peur de l’échec,

“Le succès, c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme”. Lancez-vous !

Marion Bossaton Marion Félix

 

AC Girard 3 - Marion Bossaton et Marion Félix : portrait croisé

Bloggueuse pro – Consultante en Stratégie Marketing Digital

 

Anne-Claire Girard

Bloggueuse pro - Consultante en Stratégie Marketing Digital