Eric DUPIN lance Citronium

Eric DUPIN Citronium
Reading Time: 5 minutes

  

Eric DUPIN a lancé avec Presse-citron le premier blog dédié aux nouvelles technos  en 2005. 13 ans plus tard, il vend le site et sa société éditrice Bloobox puis lance un nouveau média. Interview.

Bonjour Eric Dupin et merci d’avoir accepté ce rendez-vous. Peux-tu nous parler de la création de Presse Citron ?

La création du blog sur les nouvelles technologies a officiellement eu lieu en juillet 2005, bien que le nom de domaine ait été déposé en 2003.

Au début, c’était de l’artisanat, je tenais un blog perso sur le quotidien d’une personne qui travaillait sur internet. J’étais dans ce secteur, je créais des sites internet, j’intervenais sur le conseil, la formation (création et gestion de contenu, les outils de design et de développement). Je travaillais beaucoup en réseau avec des graphistes, des développeurs.. En interne nous étions trois. Ça marchait bien.

J’ai découvert le format blog et ça correspondait à ce que j’avais envie de faire : j’aime écrire, lire les médias et observer, analyser ce qu’il se passe autour de moi, en gros je suis un drogué à l’info.  J’ai lancé mon premier blog en 2003.

En juillet 2005 j’ai décidé d’en faire mon activité : c’était le Web vu de l’intérieur . Le site s’est structuré au fur et à mesure .

Presse-Citron

Presse-citron est devenu le blog de référence sur l’actualité des nouvelles technos.

Mon Inspiration venait directement des US, avec notamment l’arrivée du web 2.0 : le nouvel internet. Plus ouvert, plus social. Il a vu les prémices des réseaux sociaux.

De mon côté je suis passé de 1 article par semaine à 3 par jour : hausse du trafic, travail de structuration du site et arrivée des premiers annonceurs (j’étais un des premiers à faire ça). Le site générait  5000 visiteurs par jour au bout de quelques  mois, il a rapidement augmenté.

Au printemps 2008, j’ai officialisé la professionnalisation du site. C’était une étape importante car le blog prenait déjà le pas sur mon activité d’agence en termes de temps mais aussi sur les revenus avec l’augmentation directe des annonceurs.  J’étais le 1er France à passer blogueur professionnel à plein temps.

Comment on devient blogueur pro ? Quelle est la recette du succès ?

Il y a plusieurs ingrédients et tous sont nécessaires. Il faut :

  • Etre curieux et régulier
  • Ne pas hésiter à s’impliquer et bosser dur et surtout, à n’importe-quelle heure
  • Etre là au bon moment (juste un peu en avance sur les tendances)
  • Prendre la parole : les influenceurs aujourd’hui ce sont les youtubers et les instagrammeurs. Ils sont pour nous ce qu’étaient les blogueurs pour les journalistes. Avant, il y avait même des concours de blogueurs (que j’ai gagnés parfois) avec des prix assez prestigieux.

J’ai fait des trucs incroyables au cours de ces 13 ans, comme interviewer Bill Gates ou Jimmy Wales, le fondateur et patron de Wikipedia, déjeuner à l’Elysée en petit comité à l’invitation du Président de la république ou encore participer à un challenge de football au pied des chutes d’Iguazu entre Brésil et Argentine avec un sponsor en avant-première de la Coupe du Monde. Il faudrait un bouquin pour tout raconter.

C’est vraiment un métier complet qui nécessite d’

  • Avoir de l’aisance dans l’écriture, idéalement une plume, un style, et incarner son média, se passionner pour l’information et savoir s’entourer.
  • Etre à l’écoute, participer aux conversations – les commentaires font 90% du travail sur un article, et certains ont vraiment beaucoup de valeur,
  • Etre en veille permanente, pour moi c’est une curiosité de tous les instants, en permanence.

Dans une deuxième phase, il faut s’organiser : j’étais le seul contributeur, et j’étais une usine à contenus.

Avant, je disais qu’avec un article je faisais 10% du boulot et que les gens, avec leurs commentaires, faisaient les 90% restant. De vraies discussions s’enchaînaient parce que sur un article j’avais chaque fois plusieurs dizaines voire centaines de commentaires.  Les discussions c’est la moelle du blog.

Aujourd’hui avec les réseaux sociaux, les gens ne commentent plus un article pour échanger avec son auteur, ils le partagent sur les réseaux sociaux pour le commenter avec leur communauté.- Cliquez pour tweeter

Pourquoi as-tu vendu Presse Citron site en 2018 ?

J’y pensais déjà, je m’étais donné 2 ou 3 ans pour trouver un repreneur. J’avais dans l’idée de développer encore le trafic, l’audience et structurer la rédaction, les process.

Et puis j’ai rencontré Vincent BOUVIER qui m’a proposé un partenariat pour travailler sur le SEO et l’affiliation. On a mis en place une vraie stratégie d’affiliation organisée et rentable dès le premier mois. J’étais très agréablement surpris.  Nous avons très bien travaillé ensemble (intervention sur le SEO, résolutions techniques de pénalités google) : le trafic a été multiplié par 4 en 6 mois. C’est énorme et cela n’est probablement jamais arrivé dans un média français pure player en partant déjà d’une audience élevée.

J’ai fait la connaissance de Jean-Guillaume, avec qui Vincent travaille également sur des missions. On s’est aperçu que ça fonctionnait vraiment très bien ensemble.

Ils ont fait une proposition de rachat  intégral du site et de la société. J’ai accepté pour plusieurs raisons :

  • Parce qu’elle correspondait à mon projet de vente,
  • Ce sont des personnes en qui j’ai entièrement confiance,
  • J’étais arrivé au bout du système, j’avais atteint mon seuil de compétences, et j’avais besoin de passer la main à d’autres personnes qui pourraient plus et mieux, bref du sang neuf, une équipe jeune.

 Le résultat, 6 mois après le rachat, est au-delà de nos espérances, avec des chiffres stratosphériques !

Ils ont en effet apporté une nouvelle façon de travailler, de rédiger, de faire la veille  de l’actualité et de gérer le flux éditorial.

Je fais toujours partie de l’équipe, je suis en charge de la stratégie éditoriale et du coaching de la rédaction, je fais aussi de la veille éditoriale et stratégique. Nous travaillons aussi avec des freelances sur le contenu, dont pour certains c’est une partie conséquente de leur activité (cf portrait de Louise Millon) Toutes les conditions étant réunies, la proposition était intéressante, il était difficile de refuser !

 

C’est la naissance de Citronium : pourquoi ce nouveau média ?

Citronium est mon nouveau projet, un média que j’ai créé seul : il s’agit d’une newsletter par abonnement payant. D’un point de vue administratif, je suis auto-entrepreneur, cela donne une vraie légèreté à la structure. C’est le statut idéal pour le moment, même si c’est sûrement provisoire (ce qui signifierait que ça marche !).

Citronium  par Eric DUPIN

Je fais une newsletter hebdomadaire publiée le vendredi à 18h. C’est un rendez-vous je donne à mes lecteurs, pour qu’ils la lisent tranquillement lorsqu’ils auront un moment durant le week-end.

Le tarif est de 50 €/an ou 5 €/mois. J’ai fait un benchmark sur les newsletters payantes qui fonctionnent, et ce sont généralement les tarifs qu’elles proposent.

Mon objectif est d’atteindre les  2000 abonnés. Aujourd’hui  160 personnes le sont. En parallèle, je crée un blog pour y écrire des articles. Je compte sur ce support pour donner aux internautes l’envie de s’abonner.

Je souhaite avoir un maximum de contenu, et que cette newsletter hebdomadaire plaise vraiment, qu’elle apporte une valeur ajoutée, de l’information indispensable qui rende l’investissement rentable.

Je veux que mes abonnés se disent chaque vendredi « Chouette, vivement 18h, c’est le jour de Citronium ».

citronium lettre de veille

Comment fais tu la promotion de Citronium ?

Elle se fait principalement par le bouche à oreille. J’envisage de faire évoluer le média, avec une newsletter qui va encore plus loin, peut être une appli mobile, ou ajouter un autre contenu, comme de la vidéo ou du podcast.

  • La Newsletter est structurée en rubriques : avec un contenu de qualité et de valeur ajoutée.
  • Le blog est plus un outil de communication externe
  • Le groupe Facebook est destiné à développer l’esprit communautaire, en permettant aux abonnés de commenter mes articles. Parce que j’en ai besoin de cet échange avec ma communauté, je veux qu’on discute ensemble autour de mes articles. Sinon c’est très frustrant.

D’un point de vue économique, l’idée est de trouver le modèle qui va rendre accro les abonnés.

Quels outils recommandes-tu pour bloguer ou rédiger régulièrement?

  • Feedly et Trello pour la veille et la gestion de contenu, IFTT pour les relier.
  • WordPress pour le site web avec les extensions Newsletter et E-commerce. L’ensemble a beaucoup de souplesse.
  • De s’abonner à d’autres newsletters pour faire sa veille
  • De noter ses idées sur son smartphone à la volée
  • J’utilise aussi une appli dédiée pour faire des gif à partir d’une vidéo.

outils blog pro Eric DUPIN

ET VOILA, C’EST TOUT POUR AUJOURD’HUI !

Merci Eric DUPIN d’avoir pris le temps de nous parler de ton parcours, et de ton nouveau projet .

 » Pour découvrir Citronium, il ne vous reste plus qu’à vous abonner. »

 

Anne-Claire Girard

Bloggueuse pro - Consultante en Stratégie Marketing Digital