Levée de fonds et nouveau lectorat : la Disruption d’ InterMédia

Levée de fonds, nouveau lectorat : Intermedia disrupte son modèle

Il s’agit véritablement de disruption et d’ambitions stratégiques  pour InterMédia : La  société Lyonnaise a amorcé d’importants changements  avec  une levée de fonds, un futur nouveau site Web (fin 2017), de nouveaux outils et un nouveau lectorat. Interview riche avec Jacques Simonet, fondateur-dirigeant de la société et du guide du même nom.

Jacques Simonet : parcours d’un journaliste ambitieux

Bonjour Jacques Simonet. Intermedia a 35 ans cette année, comment avez-vous eu l’idée de créer le magazine ? 

Je suis Journaliste de formation, ayant suivi le cursus de l’EFAP (école française des attachés de presse). J’avais choisi cette école car elle formait à tous les métiers de la communication, ce qui donne une très bonne culture générale sur le secteur.

Rapidement je me suis intéressé au métier d’éditeur. J’ai fait notamment un stage chez Bref Rhône Alpes, où j’ai constaté que deux personnes suffisaient pour faire une lettre d’informations . Avec un téléphone et du réseau, c’est facile de récupérer de l’information, et ce n’est pas cher. En comparaison, les médias sont des grosses machines bien rodées, avec des journalistes, des presses…des investissements massifs, qui sont bien plus chers à rentabiliser.

A l’issue de mes études, j’ai commencé à travailler comme journaliste dans un hebdomadaire édité à Montélimar, « La Tribune », pendant deux ans et demi.  Ensuite je suis passé freelance, sur Valence,  j’ai travaillé notamment pour Bref Rhône Alpes, chez lequel j’avais effectué un stage.

L’envie d’être éditeur est toujours présente, l’idée fait son chemin puis se concrétise. La presse diffuse les informations générales, politiques, économiques. InterMédia  s’adressera aux entreprises et leur parlera de médias, de communication, de marketing .

La société est crée en 1982, nous lançons  la « La lettre d’information confidentielle ».

De nouvelles ambitions pour InterMédia

Guide référence sur  la région Rhône Alpes, vous avez de nouvelles ambitions pour la société. Pouvez-vous nous en parler ?


les ambitions d'intermedia

Au bout de 35 ans, on a besoin de se renouveler, de casser les modèles. La légitimité  d’InterMédia est de faire la promotion des talents de la région. Aujourd’hui on se pose la question de ce que l’on peut apporter de plus et de mieux.

Pour cela on envisage de sortir du microcosme du marketing et de la communication.

  • Notre première étape a été la création du Guide Le +, diffusé hors de la région.
  • Nous avons choisi de nous intéresser à un plus large public, composé notamment des chefs d’entreprises.
  • Nous avons une réelle volonté d’évoluer, et le besoin d’investir.

« Une levée de fonds de 250 000 €, nous permettra notamment d’investir dans le site web, les publications, les imprimés et de tester de nouveaux outils. »

 C’est un changement important pour InterMédia, avec des répercussions très positives : un renouveau de la société, une nouvelle motivation pour moi , pour mes collaborateurs, mais aussi une disruption du modèle pour s’adapter et évoluer.

InterMédia associe patrons et communication

Votre première ambition pour InterMédia, correspond à une volonté d’étendre votre lectorat aux chefs d’entreprises,  Comment vous y êtes vous pris  pour les attirer ?

Nous sommes allés à leur rencontre sur les salons où ils sont présents : le Medef, le Printemps des entrepreneurs, Nous les avons fait intervenir dans des évènements. Puis nous avons créé un numéro spécial « Patrons et Communication », édité une fois par an.

Les dirigeants d’entreprises ont d’autres attentes, une vision différente, plus globale.  Ils nous obligent à changer : cela passe par revoir tous les outils, transformer le magazine. Nous allons vers une vision plus large de la communication :

  • Communiquer auprès de l’économie et des décideurs : ils en savent beaucoup plus qu’on ne le croit. Notamment ils connaissent très bien le fonctionnement d’une agence de communication.
  • Notre vision, nos sujets, les changent de leurs centres d’intérêts habituels : les marchés, la DRH…

« Les décideurs sont ouverts à une stratégie d’entreprise incluant la communication ».

Nous en discutons avec eux, leur apportons des idées, des témoignages, et écoutons leur partage d’expérience. C’est très enrichissant pour tout le monde.

Promouvoir les talents de la région au niveau national

Alors que Paris promeut sa région, votre seconde ambition est d’exporter les compétences de la région Rhône Alpes Auvergne.  

En effet, l’ADN d’InterMédia c’est une dimension très pointue sur la Région Rhône Alpes. Nous faisons aujourd’hui la promotion des talents de cette région, sur un territoire plus vaste. Paris Promeut la région parisienne, en parlant de sites parisiens, de publicités parisiennes, et ils diffusent ces informations partout en France. De ce fait une société basée n’importe où a accès à ces publicités, et peut identifier, puis solliciter des prestataires parisiens.

Or il existe de nombreux talents en France, notamment en Rhône Alpes Auvergne. Notre volonté est d’exporter ces talents, afin qu’ils soient identifiés sur les autres régions. Nous partons du postulat qu’à terme cela intéressera également la capitale. Ensuite nous continuerons sur le quart nord puis le quart sud est.

Quelles sont les prochaines actions/événements que vous prévoyez ?

Comme toujours, les moments à thèmes :

  • LES MORNINGS : Une fois par mois une entreprise intervient pendant une heure sur une problématique concrète
  • LES EVENINGS : Des soirées qui permettent aux décideurs de Rhône-Alpes de rencontrer une personnalité française ou étrangère du monde des affaires ou de la communication.
  • LES #10HCOM : Les 10 Heures du Marketing et de la Communication. Une journée pour savoir « Quoi de neuf dans la communication ? »

Notre prochain Morning aura lieu le 26 septembre et concerne la rapidité  comme  moteur d’une marque : « Quelles sont les clés pour penser sa stratégie de communication dans un monde qui accélère en permanence ?  » Le format habituel est sur une péniche, face au public, constitué de 40 à 50 personnes. Depuis peu nous avons innové et fait notre premier Facebook Live. Celui-ci nous a permis de toucher 1500 personnes lors de l’évènement. On s’adapte !

A nouveau modèle, nouveaux outils

Parmi vos évolutions, vous travaillez sur la  refonte de votre site Web,  à quoi peut on s’attendre ?

Ce sera notre principal investissement, avec un changement profond. L’objectif sera de faire du Serviciel en complément de nos offres. Pour  accéder à l’ensemble des informations, comme aujourd’hui,  il suffira de s’abonner: parution sur le guide, invitation aux soirées, participations aux Morning etc…

En terme de communication, comme chaque année, InterMédia sera présente sur le salon C-Print en février à Eurexpo . Le guide est diffusé un peu partout sur les événements, son édition augmente chaque année, avec une forte présence sur les salons parisiens.

Merci Jacques Simonet pour cet échange.

Sur les réseaux sociaux :

  • @InterMedia_Lyon
  • Linkedin
  • Facebook
  • Vimeo
leo Sed sem, luctus justo consequat. felis